David Merlo en février

DAVID MERLO jouera aussi un solo de basse, précédé d’une session diurne en hôpital psychiatrique, auprès d’un groupe de patients adeptes de l’écoute de harsh-noise : 

24fév : BOURG-EN BRESSEUnderground Pollutions

Des mélodies perdues entre espaces dissonants et déstructurés, un espace peuplé de trajectoires inconstantes et contradictoires où se confrontent les références.
Les frontières entre le geste bruitiste et mélodique s’effacent, laissant davantage de place au développement d’un rapport organique avec l’instrument.
Impros, expérimentations et effets forment un univers propice à déstructurer le bon ordre des émotions, pour mieux redécouvrir notre propre poésie, celle qui s’intériorise, celle qui se partage.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail